CIL MENA : Un partenariat en perspective

A la tête d’une délégation, la Présidente de la Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL), Mme Marguerite Ouédraogo/Bonané  a été reçue le vendredi 16 aout 2019 par M. Stanilas Ouaro, ministre de l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales. L’objectif de cette visite de courtoisie a été d’échanger avec le ministre entouré de quelques collaborateurs, de la possibilité de mettre en place un partenariat dans le cadre d’une meilleure conduite des campagnes d’éducation au numérique organisées au profit des élèves des lycées et collèges par la CIL.

 

Le ministre Stanilas Ouaro en souhaitant la bienvenue  à Mme la Présidente de la CIL et à sa délégation, a salué cette démarche qui vise à rapprocher les deux institutions pour un meilleur encadrement des élèves en matière d’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). De son point de vue, c’est même une urgence aujourd’hui au regard des risques auxquels les enfants sont exposés sur le net notamment les réseaux sociaux.

Prenant la parole, Mme la Présidente a tout d’abord remercié le ministre et ses collaborateurs pour  l’accueil, la disponibilité et l’intérêt manifesté pour  la mise en place du partenariat.   Elle a ensuite procédé à la présentation de la CIL et des missions en mettant l’accent sur les différentes activités menées notamment la campagne d’éducation au numérique lancée depuis 2014 et qui se poursuit aujourd’hui encore à travers les régions.

20190820 01 cil article2

La préoccupation majeure qui s’est dégagée des échanges est sans conteste l’insertion de l’éducation au numérique dans les programmes scolaires sans que cela ne perturbe véritablement les programmes déjà en cours et sans que cela n’ait une incidence financière sur le budget du ministère.

Pour réfléchir à la question, le ministre et son hôte ont convenu séance tenante de mettre en place un comité conjoint chargé de jeter les bases d’un groupe de travail qui aura pour mission de se pencher sur la forme de collaboration à établir entre la CIL et le ministère de  l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales d’une part, et sur le type de module à insérer dans les programmes scolaires d’autre part.

Il faut noter que cette rencontre fait suite à une première audience accordée par le ministre Stanislas Ouaro à la Présidente de la CIL le 14 aout dernier è son cabinet.