Cadre de concertation CIL-CSC : Installation d’un comité ad ’hoc

  Mme Marguerite Ouédraogo/Bonané, Présidente de la Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL) et Maitre S. Mathias Tankoano, Président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) ont procédé le mardi 05 février 2019, dans la salle de conférences du CSC, à l’installation d’un comité ad’hoc chargé de formuler des propositions qui permettront de faire face à l’usage inapproprié des réseaux sociaux.

   L’utilisation inappropriée des technologies de l’information et de la communication pose aujourd’hui de réels problèmes qui affectent dangereusement la vie privée des citoyens issus de toutes les couches sociales et de tous les milieux socio-professionnels. De plus en plus en effet, on assiste à des dérives impliquant les jeunes comme les adultes qui se retrouvent souvent embarqués dans des situations regrettables aux conséquences incalculables.
   C’est pourquoi, les autorités de la CIL et du CSC ont décidé de mettre en commun leurs efforts à travers la mise en place de ce comité ad’hoc afin de mener la réflexion autour de la question et de formuler des propositions de solutions pour y faire face.
   Après la présentation des membres du comité, les présidents des deux institutions leur ont accordé un délai de trois (03) semaines pour déposer les résultats de leurs travaux qui feront l’objet de validation.
   Les échanges ont permis aux participants au cadre de concertation d’évoquer plusieurs cas malheureux vécus par des citoyens Burkinabè obligés de se plier aux chantages de cyber escroc par crainte de voir leur vie privée étalée sur la place publique.
   Cette rencontre fait suite à une première visite que le Conseil Supérieur de la Communication a effectuée le 30 octobre 2018 auprès de la Commission de l’Informatique et des Libertés.