Commémoration du Xème anniversaire de la CIL : Un site web relooké pour conforter le dispositif communicationnel de l’institution

actualité CIL

Dans le cadre des activités commémoratives de son Xème anniversaire, la Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL) a procédé au lancement d’un nouveau site web.

Le clic matérialisant la mise en ligne officielle a eu lieu ce mardi 23 janvier 2018 sous le patronage de Monsieur René B. BAGORO, Ministre de la Justice, des Droits Humains et de la Promotion Civique, Garde des Sceaux. Parrainée par Madame Adja Fatimata OUATTARA/SANON Ministre du Développement de l’Économie Numérique et des Postes, la cérémonie a également connu la présence de représentants d’institutions et la participation du Président de l’Autorité de la Protection des Données Personnelles du Mali, M. Ag Mohamed Oumarou HAIDARA.

Dans son mot de bienvenue, Madame Marguerite OUEDRAOGO/BONANE, Présidente de la Commission de l’Information et des Libertés a relevé l’importance d’un site web pour une institution comme la CIL. Selon elle, le site est une véritable vitrine institutionnelle qui vient optimiser les fonctions d’information et de communication, alliant qualité du design et variété du contenu. C’est en somme une plateforme dynamique attractive et interactive au service de tous, a-t-elle ajouté.

Comment sécuriser les données des citoyens de la nouvelle race de pirates du net ? Quelles conséquences pour les citoyens si leurs données privées venaient à être exposées à la face du monde ?

La réponse à ces interrogations, a dit M. René B. Bagoro, patron de la cérémonie, a été matérialisée par l’adoption de la Loi n°010-2004/AN du 20 avril 2004 portant protection des données à caractère personnel et par la création de la CIL traduisant la détermination au plus sommet de l’État à renforcer le cadre juridique actuel pour la promotion des droits de la personne humaine à travers la protection de ses données.

Le défi de la CIL, dira le ministre de la justice dans son discours de lancement, a été de faire intégrer la problématique de la protection des données personnelles dans les mœurs des burkinabè, les pratiques des administrations privées et publiques mais également d’éveiller les consciences des citoyens sur les dangers d’une utilisation sans précaution de l’Internet et des TIC.

Procédant au clic de lancement, le ministre a souhaité bon vent à la CIL.