Protection des données personnelles et de la vie privée : Le Burkina Faso à l’honneur à la 39ème conférence des Commissaires.

Actualité CIL

La Présidente de la Commission de L’Informatique et des Libertés Mme Marguerite OUEDRAOGO/ BONANE a été élue à l’unanimité des participants, membre du comité exécutif de la Conférence internationale des Commissaires à la protection des données et de la vie privée, lors de la 39ème session qui s’est tenue du 25 au 29 septembre 2017 à Hong Kong en Chine. Un honneur pour le Burkina qui représente de facto le continent africain au sein du Comité exécutif de la Conférence internationale.

La Conférence internationale des Commissaires à la protection des données et de la vie privée est une organisation de niveau mondial qui se réunit chaque année pour évaluer l’état de mise en œuvre des résolutions ou décisions issues des dernières sessions, afin de prendre de nouvelles résolutions pour l’avenir. Elle comprend une séance ouverte à l’ensemble des experts et un huis clos des Autorités en charge de la protection des données. Mais en marge de chaque conférence, il est généralement organisé plusieurs événements parallèles par des organisations internationales et des ONG.

Le Burkina Faso, à travers la Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL), a pris part aux travaux de la 39ème Conférence internationale des commissaires à la protection des données personnelles et de la vie privée organisée cette année par l’Autorité de protection des données de Hong Kong.

Les participants à cette prestigieuse rencontre ont mené des discussions approfondies sur les échanges d’informations entre les gouvernements en mettant un accent particulier sur la protection des données sensibles, la prévention de la discrimination et la gestion des risques.

La rencontre a également été marquée par une communication donnée par le Rapporteur spécial des Nations-Unies sur le droit à la vie privée, M. Joseph CANNATACI qui a présenté les progrès réalisés sous son mandat à l’ONU et formulé des projections pour les années à venir.

Enfin, les groupes de travail en matière d’éducation au numérique, d’action humanitaire, de télécommunications et de coopération en matière d’application des lois, ont animé les débats en présentant les mises à jour opérées sur leurs différentes activités.
Mais l’intérêt de cette session pour le Burkina Faso est sans conteste l’élection, le 27 septembre 2017, de la Présidente de la CIL, Mme Marguerite OUEDRAOGO/BONANE comme représentante du continent africain au sein de cette instance internationale.