Protection de la vie privée : renforcer les capacités des agents pour réussir ses missions

cil - actualité

La Commission de l’Informatique et des Libertés(CIL) a tenu du 21 au 27 septembre 2014 à Tenkodogo, une session de formation au profit du personnel et de ses membres. Cette formation dont l’objectif est de renforcer les capacités des ressources humaines pour faire face aux défis de la protection des données personnelles au Burkina, est la suite d’une première tenue à Lomé au Togo du 1er au 15 aout 2014, au profit d’une partie du personnel.

Gommer les lacunes qui entravent le fonctionnement des services à la Commission de l’Informatique et des Libertés, tel est le maitre mot de cette formation. La fluidité, la bonne collaboration et la connaissance des missions de la CIL, sont des raisons qui ont rassemblé dans une seule et même salle des directeurs et chefs de service ainsi que du personnel d’appui à l’hôtel Djamou de Tenkodogo, dans la région du Centre-Est.

La culture de la complicité, support de l’amélioration des services offerts suppose que les différentes composantes de l’administration de la CIL parlent le même langage et se donnent la main pour réussir les missions qui leur sont confiés. « C’est pourquoi, le personnel devrait être considéré comme une chaine où chaque maillon répond à sa mission », précise Ousseni BOUGMA du cabinet COB.

La formation a consisté à revisiter la loi portant protection des données personnelles et de la vie privée pour s’assurer d’une compréhension commune des missions de la CIL et ainsi définir le rôle de chaque catégorie du personnel.
Elle s’est également focalisée sur l’audit des systèmes informatiques et ce dans l’objectif de doter les auditeurs de la CIL, des pré requis nécessaires pour les missions de contrôle.

Enfin, d’autres thèmes spécialisés ont été abordés au profit du personnel, à savoir le contrôle financier, la gestion du temps et les règles de la circulation. Ces derniers thèmes ont intéressés des profils différents à savoir les chauffeurs et les financiers.
Le vendredi 26 septembre 2014, la formation a intéressé les membres de la Commission sur la lecture de la loi et leur contribution aux missions dévolues à la CIL.

La CIL a par ailleurs saisi l’opportunité pour rendre des visites de courtoisie aux autorités locales. Il s’agit des visites au Gouverneur de la région et au Dima de Zoungran-tenga, Naaba Saaga.

Aussi, le personnel a pu visiter le Pole de croissance de Bagré situé dans la commune rurale de Bagré soit à 45 kilomètres de Tenkodogo. Cette localité qui bénéficie d’un barrage hydroélectrique de plus d’un milliard de m3 et de bonnes terres, regorge de nombreuses potentialités dont l’exploitation pourrait constituer un apport important au développement du Burkina.

Au demeurant, la formation de Tenkodogo en poursuivant la culture d’équipe et le renforcement des capacités du personnel augure de lendemains meilleurs pour la protection des données personnelles.